Se connecter
News
Le National de Brest arrive fin novembre

Le National de Brest arrive fin novembre

il y a 2 mois

Toute l'association

Le National de Brest arrive fin novembre

Après une probante édition de la renaissance en 2017, le National de pétanque de Brest remet ça les 29, 30 novembre et le 1er décembre au parc de Penfeld en promettant de viser encore plus haut. Le point avec Robert Saive, président de l’association Tonnerre de Carreaux.


Où en êtes-vous de la préparation de cette deuxième édition ?

Le plan de route est respecté. Avec un rythme d’une fois tous les deux ans, cela laisse le temps de bien se préparer, et on est dans les temps. Côté budget, ça prend bien avec les partenaires et on va pouvoir monter à 140 000 € cette année. À moyen terme, l’ambition sera d’être labellisé pour organiser le National chaque année, mais ce ne sera pas avant 2023. En 2017, le jury nous avait mis 20 sur 20 pour l’organisation. Si on est capables de faire aussi bien cette année, on peut espérer à terme accueillir un Masters, où l’on aurait alors la quasi-certitude d’avoir tous les champions du monde et une diffusion télé.


Où en êtes-vous des inscriptions ?

Les inscriptions démarrent le 3 juin, tous les clubs ont reçu le bulletin d’inscription, et cela risque de partir vite, sachant qu’on fixe la barre à 400 triplettes cette année, contre 320 il y a deux ans. Mais déjà des grands noms nous ont promis d’être présents, dont Dylan Rocher, qui est à l’heure actuelle le meilleur joueur au monde à l’âge de 27 ans. Il n’avait pas pu être présent en 2017 car il disputait la coupe d’Europe, donc, on est très contents. Il y aura beaucoup d’autres champions du monde, dont Michel Loy, le Belge Claudy Webel, Didier Choupet, Julien Lamour…


Quid des mythiques Quintet-Suchaud ?

On attend leur réponse en croisant les doigts. En revanche, il est acquis que le joueur du siècle Christian Fazzino ne sera pas là, car il est qualifié pour la Coupe d’Europe qui se déroule en même temps.


Quelles modifications allez-vous apporter par rapport à 2017 ?

Le seul point noir qui était apparu en 2017 concernait l’accueil du public. On avait dû refuser du public. Pour éviter pareil scénario cette année, on a donc décidé de doubler les gradins, qui auront une capacité d’accueil de 2 000 places assises. Mais cela n’est pas sans conséquence, car on va perdre 26 terrains sur les 160. Ce qui nous oblige à revoir aussi la structuration du tournoi, en instaurant les éliminations directes et le basculement sur les terrains B et C. Mais on n’a rien inventé, 40 % des tournois nationaux se font déjà comme ça.


D’autres nouveautés ?

On peut même parler d’une grande première en France, puisque pour la première fois, deux équipes féminines seront engagées dans le tournoi principal, dont une triplette emmenée par Caroline Bourriaud, championne du monde 2018, de Plounéventer. Elle a d’ailleurs accepté d’être la marraine de cette seconde édition.


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Partenaires

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.

Calendrier

Ah les femmes ds retraités !!

  

Ma femme s'est assise sur le canapé, près de moi, pendant que je zappais avec la télécommande ....
Elle m'a demandé : qu'est-ce qu' il y a sur la télé ?
J’ai répondu : "De la poussière" ! Et la dispute a commencé ....

 Ma femme hésitait au sujet de ce qu'elle voulait pour notre prochain anniversaire de mariage.

Elle me dit : Je voudrais quelque chose qui a du punch et qui passe de 0 à 130 en l'espace de 3 secondes.

Je lui ai acheté une balance. Et la dispute a commencé ...

Ma femme se regardait dans un miroir. Elle n'était pas très contente de ce qu'elle voyait.

Elle me dit « Je me sens horrible ; j'ai l'air vieille, grosse et laide. j'ai vraiment besoin que tu me fasses un compliment !»

Je lui ai répondu : « Ta vision est excellente ! » Et la dispute a commencé ...

Ma femme et moi étions à une réunion d'anciens de son école. Il y avait un homme complètement saoul, buvant verre après verre.

Je demande à ma femme « Tu le connais? »
« Oui, dit-elle en soupirant, nous sommes sortis ensemble. Il a commencé à boire quand nous nous sommes séparés. Il n'a jamais cessé depuis »
Je lui répondis « Qui aurait pu penser que l'on pouvait fêter ça si longtemps ?! »

Et c'est encore là que la dispute a commencé ....

Au supermarché, j'ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse de bière à 25 euros.

Elle me dit non, et, sans me demander mon avis, elle se prit un pot de crème revitalisant pour la peau à 15 euros !

Je lui fis remarquer que la caisse de bière m'aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème. Et c'est là que la dispute a recommencé ...

L'autre jour, j'ai demandé à ma femme où elle désirait aller pour notre anniversaire de mariage.

Elle me répond : Quelque part où ça fait longtemps que je ne suis pas allée.
Je lui ai proposé d'aller dans la cuisine. Et la dispute a commencé ....

Eh oui ! Pour un rien elles se fâchent !   Allez les comprendre !.... Pas facile la retraite !

Dernières photos

PAC - PlougastelPAC - PlougastelPAC - PlougastelPAC - PlougastelPAC - Plougastel

Derniers résultats

Aucun résultat à afficher.